Amaren Alabak - Anderegatik


Amaren Alabak - Anderegatik

Référence: KD0701

En stock
Expédition possible sous 3 jours

12,00
Prix TTC,



PRESENTATZEN DIRA / ELLES SE PRESENTENT :

Bisita / visitez Amaren alabak sur myspace 
Hasi gira. Hasi ginen behin edo beste eta berritan. 

Geroztik irauntsi dügü behin beno haborotan, haatik beti hortan.
Ibili gira han hor. Eta heben! Beti lerden.
Hartara behartü gütüe zonbaitek, zonbait aldiz. Izan gira…

HASI : igaran mentean
URTEA : 1999, AMA ikusgarria (Jean-Michel Bedaxagar)
SERIOSKI : 2004, ANDERE GATIK ikusgarria
AZKEN BERRIA : diska

DEPART : au siècle dernier
DATE : 1999, spectacle AMA (voir documentaire de la "production" du spectacle)
SERIEUSEMENT : 2004, spectacle Anderegatik
DERNIERE NOUVELLE : le disque

PRENTSAN / DANS LA PRESSE :

Amaren Alabak, un groupe qui envoûte
Vendredi midi, le groupe Amaren Alabak n'était pas au programme, mais magie de ce territoire de l'improvisation, Uzeste musical nous a ouvert les yeux, les oreilles, le coeur et tout ce qui fait sens sur ce groupe basque.
Juste après le conteur René Martinez, à l'heure de l'apéro conte sous les platanes de Villandraut, apparaissent quatre jeunes filles, cheveux noirs, yeux noir, habits noirs, grandes boucles d'oreilles. Seules avec leurs voix, seules en plein air. Elles font face au public, elles font face. L'instant devient magique. Une langue, le basque, vous happe l'oreille. Chantée, elle vous touche le coeur et la tête. Sans comprendre la langue, vous en comprenez le sens, vous ressentez les émotions. Folklore? Traditions? Pas seulement. Ces quatre jeunes filles basques chantent et dansent sur les traces laissées par les femmes de la province basque de la Soule. Elles nous parlent aujourd'hui, nous émeuvent aujourd'hui, nous invitent à construire l'avenir. Le nom du groupe "Amaren Alabak" pourrait se traduire par "les filles de la terre/mère". Ces filles de 17 à 19 ans, chantent des chants basques des XVII, XVIII, XIX, XX et XXIe siècles. Ces chants de femmes nous baladent à travers les siècles et les sentiments : tristesse, humour, ironie, mélancolie, colère.... Ces jeunes filles chantent ensemble depuis l'âge de 11 ans, autant dire qu'elles s'accordent à merveille. Elles perfectionnent leur art avec Michel Etxekopar (chant traditionnel basque contemporain) et la chorégraphe Nicole Lougarot. Tout deux initiateurs et acteurs du festival XIRU de la province basque de la Soule. Le groupe Amaren Alabak, dans sa formation habituelle compte 6 personnes : Maika, Ihitz, Graxi, Luxi, Maider et Arantxa. Un conseil, si l'occasion se présente, ne ratez pas leur spectacle !
Patrice Leclerc
SOURCE : http://www.asmeg.org/index.php?template=dossier&dor_ref=99&are_ref=3829


Amaren Alabak
Amaren Alabak Xiberotik datoz. 6 neska horiek lehengo denboretan Maulera espartinak egitera joaten ziren enarak omentzen dituzte. Xiberoko kantari gazteak emazte horien gana joan dira. Beren herrietako kantuak erakatsi dizkiete, Portugaleko ixtorio-kantatu batzu, Aragoiko jotak edo kantu herrikoi italiarrak. Artista gazteek euskal kantuekin nahasi dituzte eta dantza pixka bat sartu ere. Hortik, enaren garaira eramaten gaituen “Anderegatik” ikusgarri berezia sortu da.


http://www.musee-basque.com/fr/actu-Amaren%20Alabak_12juillet06.asp
Dans le cadre des Nocturnes de Bayonne qui permettent un accès gratuit aux musées de la ville tous les mercredis de juillet et août, de 18h30 à 21h30, le Musée Basque accueille le 12 juillet à 20h30 un groupe de six jeunes filles venues de Soule, Amaren Alabak.
Sobrement vêtues de noir, évoluant autour de quelques accessoires dans une mise en scène épurée, les Filles de la Mère ont leurs voix pour unique instrument.
Leurs chansons, basques mais aussi portugaises, aragonaises ou italiennes, transmises et apprises dans leur vallée, accompagnent des danses, parlent des villages, évoquent " ces histoires d'amour et de mort que l'on veut encore raconter, ces choses que l'on chante pour ne jamais les oublier ", comme l'amertume du poète Xalbador ou les vers écrits en basque au XVIe siècle par Bernard d'Etchepare en hommage aux femmes, (andere gatik, qui est aussi le nom de leur spectacle).
A partir de cet héritage, de cette mémoire et de cette culture transmises oralement, Amaren Alabak a créé un univers propre.
Avec leurs voix, tour à tour puissantes, douces, graves ou légères, elles offrent un parcours saisissant dans un monde sensible et personnel d'une grande richesse, habité par leur émouvante présence.
A ne surtout pas rater !
Amaren Alabak :
Maider et Graxi Bedaxagar, Lüxi Agergarai, Arantxa Camus, Ihitz Iriart, Maika Etxekopar.

BATEKMILA :
Amaren Alabak les "filles de la mère", nous viennent de la province de Soule. Amaren Alabak ou 6 jeunes filles d'aujourd’hui qui rendent hommage à ces hirondelles qui ont émigré autrefois à Mauléon pour fabriquer des espadrilles, laissant derrière elles une partie de leur vie.
Les jeunes chanteuses souletines sont allées à la rencontre de ces femmes. Elles leurs ont appris les chansons de leurs pays, des histoires-chantées du Portugal, des jotas aragonaises ou des chansons populaires italiennes. Les jeunes artistes les ont mêlées avec des chants basques, et ont introduit un peu de danse. De l’ensemble est né un spectacle original, "Anderegatik" (grâce aux femmes) qui nous replonge à l’époque des hirondelles.

 

Parcourir cette catégorie : CD