Kalakan


Kalakan

Référence: KML2123

Epuisé-Agortua-Epuisé-Agortua

15,05
Prix TTC,

KALAKAN fait le choix de l'essentiel : la percussion et la voix, le rythme et la mélodie, points de départ d'où ils peuvent aller vers l'autre, l'avenir et finalement eux-mêmes.

KA : le son brut, primaire et sans concession, des planches en bois de la Txalaparta.

LA : des voix, pleines, nasillardes comme des gaitas sur une jota, douces comme la bise après une berceuse ; et plus souvent fortes, granuleuses, fières, généreuses et sincères. D'ailleurs, en concert, Kalakan joue généralement sans micro recherchant un contact plus direct avec le public, pour ramener un rapport simple et loyal avec l'auditeur.

KAN : la puissance et les sonorités tribales de tambours traditionnels (atabal, ttunttun, pandero) ou créés par le trio (danbolero, danbottiki). Iturri zaharretik edaten dut, ur berria edaten, beti berri den ura, betiko iturri zaharretik... (Je bois à la vieille source, je bois une eau nouvelle, l'eau toujours nouvelle de la vieille source de toujours...). C'est avec ce poème de Joxean Artze que s'ouvrent les portes de l'univers KALAKAN. Enfants de la tradition, Thierry, Paxkal et Jamixel n'en sont pas moins métisses. Car s'ils revendiquent leur identité basque, ils sont aussi les enfants du rock, de la télé, du Pays Basque d'aujourd'hui et du monde de demain. Et s'ils chantent en Euskara (langue basque), c'est pour exprimer cet enracinement global, celui qui fait dire au poète portugais Miguel Torga : « l'universel, c'est le local moins les murs ». Cette identité plurielle s'appuie sur l'euskara, sa couleur, sa rythmique, sa diversité et sa propre musicalité. Pour KALAKAN (qui signifie “bavardant”, “en train de tchatcher” en euskara), la langue est la musique première.

Parcourir cette catégorie : CD